Une solution Open Source ou propriétaire pour votre entreprise?

En Algérie comme ailleurs, de plus en plus d’entreprises font face à un dilemme lors du choix stratégique de leurs solutions informatiques à intégrer ; Open source ou propriétaire ?

Pour vous aider à choisir la solution la plus adéquate à votre projet GED/ECM, nous avons comparé pour vous les deux types de logiciels

Définition :

Logiciel OpenSource:

Un logiciel Open source ou « code source ouvert » fait référence à un logiciel dont le code source est mis gratuitement à la disposition de tous  avec les possibilités d’y accéder, de le modifier et de  le redistribuer selon les critères établis par l’Open Source Initiative (OSI).

Ce code source peut alors être exploité par les développeurs et les entreprises souhaitant soit l’adapter à leurs besoins métiers, soit affiner son intégration avec leur système d’information.

Logiciel propriétaire:

Un logiciel « propriétaire » est un logiciel qui appartient uniquement à la personne morale ou physique qui l’a développé. Contrairement à un Logiciel open source, un logiciel propriétaire et son code source ne peuvent être étudiés, modifiés ou distribués sans autorisation formelle de son créateur ou Editeur.

Dans le tableau ci-dessous, une comparaison sur les principaux aspects des deux types de logiciel :

Critères

Logiciel « Open source »

Logiciel « Propriétaire »

Licences

Gratuites

Payantes

Services d’intégration

Payant
 
Services disponibles à travers communauté « open source » et/ou Services professionnels si disponible via un partenaire intégrateur

Payant
 
Services professionnels uniquement.
Disponibles à travers l’éditeur et/ou son réseau de partenaires certifiés

Maintenance et Support

Support disponible à travers communauté « open source » et/ou support professionnel si disponible via un partenaire intégrateur 

Support professionnel fourni par l’éditeur et réseau de partenaires Intégrateur

Accès au code source

Oui, modification possible

Non

 

Le choix d’une solution Open Source:

De nombreuses entreprises et organisations qui prennent leur décision d’achat en se basant principalement sur le cout du logiciel font le choix d’aller vers des logiciels Open Source

Malgré la possibilité de le télécharger gratuitement, un logiciel Open Source n’est, au final, pas gratuit, pour des usages professionnels. Les entreprises désireuses d’implémenter dans leur SI une solution Open Source ont le choix entre : le faire eux-mêmes (et cela implique de disposer des compétences internes adéquates et d’une maitrise de tous les aspects du logiciel) ; ou faire appel à un éditeur ou intégrateur Open Source.

Dans les 02 cas de figures, des couts indirects font que l’acquisition devient fort coûteuse par la suite, l’acquéreur se retrouvent obliger de libérer des budgets pour le déploiement, le paramétrage, le support, la formation, la gestion du système, les mises à jours, la maintenance ……..

Ces couts, qui dans le cas d’une solution propriétaire sont identifiés et prévus dès le début du projet, s’accumulent indéfiniment dans le cas d’une solution Open Source.

Des indicateurs tel que le coût total de propriété (TCO), prenant en considération tous les aspects autour de l’intégration du logiciel deviennent donc nécessaire afin de bien évaluer le réel cout d’un logiciel de type Open Source.

L’avantage d’aller vers une solution Open Source est souvent d’avoir un large choix de prestataires proposant de vous accompagner dans les différentes tâches. Avantage car vous avez le choix ; mais cela peut devenir un inconvénient car n’importe qui peut s’autoproclamer spécialiste d’une solution qu’il ne maîtrise pas.

De plus, les logiciels Open Source sont en général limités en termes de fonctionnalités. A court terme, les besoins métiers spécifiques de chaque organisation dépassent les capacités de la solution et nécessitent des personnalisations et par conséquent des développements couteux qui rendent souvent les mises à niveaux plus compliqués.

Les risques de sécurité liés au logiciel OpenSource :

Selon l’étude « Open Source Security and Risk Analysis (OSSRA) report 2018 » de l’éditeur de logiciels Black Duck software, 78% des bases de code auditées contenaient au moins une vulnérabilité open source. Plus inquiétant, 54% de ces vulnérabilités étaient considérées comme à haut risque et susceptibles d’être exploitées par des tierces interne ou externe à l’organisation.

Des risques liés à la sécurité sont donc identifiables, même si ils ne parviennent pas directement du code source lui-même, mais de la combinaison de facteurs liés à la nature du modèle source ouvert et à la façon dont les entreprises gèrent leurs logiciels.

A contrario, les logiciels propriétaire à qualité égale sont beaucoup moins vulnérables aux attaques.

Le choix d’une solution propriétaire :

Aller vers une solution propriétaire, c’est opter pour un logiciel développé et maintenu par une société éditrice. Vous serez en lien direct avec cette société ou avec un prestataire / partenaire de la solution.

La solution propriétaire a déjà un panel de fonctionnalités existantes et adaptés à des besoins métiers spécifiques et cela fait gagner du temps dans la personnalisation et le déploiement de votre solution.

L’inconvénient sera d’être lié à l’éditeur, mais paradoxalement cela présente l’avantage d’avoir un interlocuteur unique pour tout : du commercial à l’administratif en passant par le suivi de votre projet et les interventions techniques.

Aussi cet éditeur à une maîtrise totale sur le code source et les fonctionnalités de base de l’outil et pour la plus part les départements recherches et développements sont dédiés à temps plein à faire évoluer la solution, ce qui permet d’en savoir plus concernant son futur.

Conclusion :

A priori l’utilisation d’un logiciel OpenSource couterait moins cher, serait moins contraignant en terme de ressources et donnerait de la flexibilité pour le développement. Elle peut s’avérer être une bonne alternative pour découvrir une solution ou pour une utilisation personnelle.

Mais dans le cadre d’un projet d’entreprise de plus grande envergure, le choix d’un logiciel propriétaire est plus intéressant et surtout beaucoup moins risqué en termes de sécurité, de plus pour une utilisation à long terme, un logiciel propriétaire n’est pas forcément plus couteux.

Afin de faire votre choix, n’oubliez pas de prendre en considération vos éventuels besoins futurs afin d’estimer les évolutions dont vous aurez besoin, pour avoir une idée non seulement des coûts inhérents mais aussi de la pertinence de votre choix par rapport à la croissance de votre organisation.

Au-delà de la solution, le prestataire qui vous accompagnera dans votre projet GED/ECM à une grande importance. Il sera votre interlocuteur au quotidien et il est indispensable que vous ayez totalement confiance en lui. Il faudra faire attention au respect des délais, la proximité, les livrables de qualité… des éléments qui ne sont pas automatiquement proposés dans le projet d’intégration d’une solution mais qui doivent vous orienter en interne dans le choix que vous allez faire.


Publier le 2020-06-15 08:33:37

Autres articles